Balzac et la petite tailleuse chinoise - Dai Sijie (Chine)

Publié le par Mack

http://www.livraddict.com/covers/8/8726/couv72886350.jpg

  Challenge Mappemonde.

Participation au challenge Monde livresque.

 

Résumé :

(une fois n'est pas coutume, comme je n'aime pas les quatrièmes de couverture qui ne font que reprendre un extrait, j'emprunte ce résumé à Candide littéraire)

Sous la dictature de Mao Zedong , les jeunes intellectuels sont  contraints d'abandonner leurs études pour intégrer le programme de rééducation. C'est le cas de Luo et de son ami. Les deux jeunes hommes ont du mal à s'adapter à leur nouvelle situation, perdus dans la montagne du "Phoenix du ciel", loin de leur famille, leur lycée et leurs livres. Leur rencontre avec la Petite tailleuse chinoise va apporter un nouvel éclat à leur vie.

 

Chronique :

Une lecture dont j'avais entendu parler depuis longtemps mais sans plus d'informations, juste un titre, un de ces livres "à lire". Dans la cadre de l'"internationalisation" de mes lectures, j'ai donc choisi ce titre pour représenter la Chine.

Bon, je crois que j'en attendais un peu plus au final. Enfin, je ne sais pas vraiment ce que j'attendais mais je crois que je m'étais imaginé quelque chose de plus... Poétique disons. Alors, finalement la fin m'a semblée un peu abrupte mais j'ai beaucoup aimé le récit qui nous est fait de la rééducation des opposants sous Mao. Cette période de la Chine, fermée sur le monde, secrète et mystérieuse, est ici éclairée avec beaucoup de justesse. L'écriture et les choix de narrateurs (et oui, plusieurs personnages interviennent mais de façon très "déséquilibrée" et impromptue pour certains) sont parfois déroutants mais on passe outre.

Je me suis posée la question par moment de la véracité, ou du moins, de la faisabilité, des événements relatés (On semble finalement avoir pas mal de temps libre dans cette rééducation !). En effet, ce récit est tiré de l'expérience personnel de l'auteur mais surtout, le tout nous est relaté à la manière de faits réels, ce qui pourrait laisser penser que tout était hypothétiquement possible. Certaines situations me semblent tout à fait irréalistes donc mais la question n'est apparemment pas là !

En pointillés, derrière le récit d'un quotidien, se cache en fait une belle critique de la "Révolution culturelle" maoïste et s'il devait y avoir une raison de le lire, ce serait celle-ci.

 

A noter quand même qu'avec le recul (j'ai terminé le livre et rédigé cet article il y a quelques semaines), le personnage de la petite tailleuse est particulièrement détestable et je me demande maintenant pourquoi elle nous est présentée ainsi...

 

A venir :

Milarepa de Dan WADDELL.

Publié dans Challenge

Commenter cet article