Chronique du soupir - Mathieu Gaborit (France)

Publié le par Mack

http://benoit-guillaume.fr/Books/Couverture:COV_9782298057300_502778ef379b4.jpeg

Participation à la lecture commune du 15 novembre 2012.

Participation au challenge Destins de femmes.

Participation au challenge PàZ.


Résumé :

Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de Chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même ou Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et d'Errence, un elfe qui est aussi son amant, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût.
Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une adolescente de 16 ans, Brune, qui est à l'agonie.
Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indicible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.

 

Chronique :

Bon, aller, c'est parti, il faut bien se lancer ! Pourquoi dis-je ça ? Et bien parce que je ne sais absolument pas par quel bout attaquer mon avis sur ce livre, je suis extrêmement partagée.

Bon, tout d'abord, c'est le premier livre de l'auteur que je lis. J'ai beau traîné fréquemment dans les rayons Fantasy, les écrivains français y sont bien souvent "cachés" et je suis donc passée à côté des séries précédentes mais en plus de n'avoir aucun point de repère personnel, je n'ai jamais rien entendu dire dessus ! Bref, une lecture totalement à l'aveuglette.

J'ai été d'abord intriguée et happée par l'univers que Mathieu GABORIT crée pour nous. On sent de très fortes influences des jeux de rôles, les codes du genre sont là (quoi qu'un peu malmenés : qu'en est-il de la querelle elfes/nains ? ^^), les particularités de l'auteur sont prometteuses (des fées en lieu et place du coeur, un souffle "magique", malléable, les possibilités ouvertes semblent infinies !) et... On se prend au jeu ! J'ai, en fait, été totalement accrochée, en demande de résolutions ! Une fois ouvert, j'ai donc eu beaucoup de mal à lâcher ce livre, malgré ses défauts évidents ! J'y ai trouvé des longueurs, principalement, l'univers aurait également pu être plus creusé mais surtout, j'ai été particulièrement étonnée, voire déçue, par la fin ! Trop "facile", des questions qui ont tenues tout le roman qui ne trouvent pas de réelles réponses, d'autres pour lesquelles l'explication est si brouillonne ou capilotractée que tout reste flou, une sorte d'abandon de récit. Plus j'approchais des dernières pages (que je comptais avec étonnement), plus de nouvelles intrigues prenaient forme dont j'imaginais mal qu'elles pussent trouver une fin ! On m'aurait dit avant l'épilogue que ce titre n'était que la première partie d'une saga, j'y aurais cru, bien que je sache que c'est faux, puis le dernier chapitre semble fermé toute possibilité de suite. Ou alors c'est une porte ouverte pour l'auteur, entrebaillée-à-tendance-fermée pour le lecteur... Je suis perplexe. Dommage, je suis de celles qui essaient de défendre les auteurs français de Fantasy mais j'attendais beaucoup plus de ce livre, tant à la lecture du résumé que des premiers chapitres et je ne suis du coup pas tellement encline à attaquer une saga de l'auteur...

 

 

A venir :

? de ...

Publié dans Lectures Communes

Commenter cet article

Aeyrine 22/11/2012 22:59


Comme toi j'en attendais plus de ce livre (trop peut être) du coup mon avis est mitigée mais tendance négatif ^^ Je pense quand même lire un autre livre de cet auteur (j'ai le tome 1 et 2 des
"Chroniques de Féals" en ebook) ça passera peut être mieux :)


PS : tu m'as fait rire avec ta porte "entrebaillée-à-tendance-fermée pour le lecteur" c'était joliment dit ^^

PetiteMarie 22/11/2012 16:05


Je ne connais pas assez les jeux de rôles pour y avoir vu leurs codes dans ce roman mais j'ai assisté à une conférence sur les dragons où Mathieu Gaborit en avait parlé du côté "jeux" justement.


C'est vrai que vu le roman, il aurait très bien pu être un 1er tome mais non.


Après avoir fouillé un peu, j'ai lu que Gaborit lui-même trouvait ce roman assez abrupt et ne le conseillait pas pour le découvrir ! Il conseille plutôt Les Chroniques des Crépusculaires si je ne
me trompe pas...

Mack 01/12/2012 21:53



Hum... A voir du coup mais pour le moment j'ai bien d'autres auteurs à découvrir ! =)



Lelf 21/11/2012 16:09


Comme tu le sais, je n'ai pas aimé du tout. Comme toi j'y allais sans a priori, sans connaître l'auteur et comme toi j'aime à défendre la SFFF française quand l'occasion se présente. Et aïe, gros
gros aïe. Bon, c'est la vie. Mais ça me fait marrer de voir des coups de coeur absolus sur ce bouquin parce que j'ai du mal à les comprendre (mais tant mieux ma foi ^^)

Jessy 21/11/2012 15:31


Je suis du même avis que toi. J'ai vraiment accroché à l'univers de l'auteur. Pour une fois que quelqu'un traite des nains et des fées, j'étais ravie. Mais malheureusement, ça s'arrête là. Comme
je l'ai dit sur livr@ddict, arrivée à la 250ème page je me suis demandé quel genre de fin allait nous proposer Mathieu Gaborit, tant il semblait y avoir de questions encore sans réponse. Je
savais qui était Brune dès le départ, ce qui franchement m'a enlevé le plaisir de la surprise lors de la "révélation" (qui de ce fait, n'en était pas une). L'intrigue est banale, et les actions
téléphonées. Je l'aurais certainement apprécié s'il avait été le tome 1 d'une saga. N'étant pas le cas, je suis tout comme toi, assez déçue par cette lecture. En tout cas, merci de m'avoir
accompagnée pour cette lecture commune ;) 

vivi potter 15/11/2012 21:59


oui donc du coup moi aussi je sais pas si je l'achèterai ^^ y'a du pour et du contre... ce qui me fait le plus peur ce sont les longueurs.