Dans l'ombre de Charonne - Désirée et Alain Frappier (France)

Publié le par Mack

http://www.livraddict.com/covers/76/76497/couv39155025.jpg Participation au challenge Histoire.

 Participation au challenge Destins de femmes.


Résumé :

Maryse, une jeune lycéenne de 17 ans, décide de participer avec ses copains de lycée à une manifestation contre le fascisme et pour la paix en Algérie. Nous sommes à Paris, en 1962.
Après 8 ans de guerre, l’indépendance de l’Algérie devient inéluctable. L’OAS, regroupant dans ses rangs les fervents défenseurs du dernier bastion d’un empire colonial agonisant, multiplie les attentats à la bombe sur la capitale. Le 8 février, après 14 attentats, dont un blessant grièvement une petite fille de quatre ans, des manifestants se regroupent dans Paris aux cris de « OAS assassins », « Paix en Algérie ». La manifestation organisée par les syndicats est interdite par le préfet Maurice Papon. La répression est terrible. La police charge avec une violence extrême. Prise de panique, Maryse se retrouve projetée dans les marches du métro Charonne, ensevelie sous un magma humain, tandis que des policiers enragés frappent et jettent des grilles de fonte sur cet amoncellement de corps réduits à l’impuissance. Bilan de la manifestation : 9 morts, dont un jeune apprenti, et 250 blessés.
50 ans plus tard, Maryse Douek-Tripier, devenue sociologue, profondément marquée par ce drame dont elle est sortie miraculeusement indemne, livre son témoignage à Désirée Frappier. C’est une véritable histoire dans l’Histoire à laquelle nous invite l’auteur, restituant ce témoignage intime dans son contexte historique et tragique, tout en nous immergeant dans l’ambiance des années soixante : flippers, pick-ups, surboums, Nouvelle Vague, irruption de la société de consommation.

 

Chronique :

Je voulais lire cette BD depuis sa sortie, voilà qui est fait. Si les dessins sont assez « basiques », pas forcément très séduisants, c’est le thème qui m’a interpelé. Les événements de 1962, en marge de la guerre d’Algérie, ne sont pas si souvent expliqués et j’étais curieuse de connaitre les détails (en plus Charonne c’est mon quartier !)

Effectivement, je sors enrichie de cette lecture.

Les auteurs ont fait le choix de retranscrire le récit d’une femme, lycéenne à l’époque, qui était réellement présente à la manif’ de Charonne. Les explications sont ancrées dans son quotidien, entre les révisions du bac et les discours politiques entre parents à la maison, c’est très concret.

Les auteurs y ajoutent d’autres témoignages, des éléments d’archives (coupures de presse, tracts réels) et d’enquête (organigramme policier, recherches de journalistes). Le propos en est largement enrichi bien que cette accumulation embrouille parfois le récit et la clarté des explications, il faut parfois s’accrocher…

Bref, les dessins peu engageants ne doivent pas arrêter le lecteur amoureux d’informations historiques qui voudra apprendre sur les événements du métro Charonne, symbole de l’opposition des Parisiens à l’OAS et à la guerre d’Algérie.

Un ouvrage particulièrement bien documenté à découvrir.

 

Le Peintre d'éventail de Hubert HADDAD

Publié dans Challenge

Commenter cet article