HHhH - Laurent Binet (France)

Publié le par Mack

http://www.cultura.com/ressources/products/1/1/1/4/1/9/1042930.jpg

Participation à la reprise du Challenge Histoire.

 

Résumé :

Laissez-vous transporter dans la tourmente de la Deuxième Guerre mondiale, à Munich, Berlin, Londres, Paris, Kiev, faites un petit détour par le Moyen Âge et repassez par 2010 pour atterrir à Prague, en 1942. HHhH raconte l’histoire de l’attentat contre Heydrich et de la folle traque qui s’ensuivit pour s’achever dans une église au centre de Prague où sept hommes soutinrent un siège de sept heures face à sept cent SS. Reinhard Heydrich, « l’homme le plus dangereux du IIIe Reich », était le bras droit d’Himmler mais chez les SS, on disait « HHhH », ce qui signifiait : « le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich ». A l’heure où le débat fait rage autour des rapports tumultueux entre Histoire et fiction (cf. l’affaire Lanzmann-Haenel), dévorez sans attendre ce roman étonnant qui reconstitue les faits avec une précision maniaque fondée sur un travail de documentation impressionnant mais qui se pose sans cesse la question, entre deux déflagrations : comment raconter une histoire vraie ?

 

Chronique :

Goncourt du Premier Roman 2010. Mérité. Non, je n'aime pas les grands prix littéraires globalement. A part le prix du roman FNAC, et autres prix de lecteurs/libraires et le Goncourt des Lycéens, j'ai toujours l'impression de tomber sur une magouille d'éditeurs. Mais là, ça vaut vraiment le détour.

Toujours attirée par les récits historiques et la Seconde Guerre mondiale particulièrement, j'ai lu et relu des récits de vie, des journaux de résistants, de survivants, d'enfants cachés (j'en ai encore un dans ma PàL d'ailleurs et j'envisage de m'offrir un biographie d'Eva BRAUN). Et bien celui là change !

Par le thème d'abord ! Exit la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Pologne ou même les États-Unis, bienvenue en Tchécoslovaquie !

Collabo, occupée par le tout-puissant Heydrich, ordonnateur d ela Solution Finale, que sait-on finalement de cette Tchécoslovaquie "allemande" ?

Sait-on que des hommes "comme les autres" ont rejoint Londres et résisté ?

C'est l'histoire de deux de ces hommes que nous conte Laurent BINET. Et je dis "conte", mais est-on encore dans la fiction ?

C'est d'ailleurs cette question qui fait toute l'originalité de la forme, celle-ci que se pose, que nous pose l'auteur durant tout son récit. Les événements relatés sont réels, ils sont documentés, cherchés, éclairés. Presque une thèse sur cet attentat "discret". Mais romancés, fantasmés. Et Laurent BINET, par de petits chapitres intercalés, ne cesse de s'interroger sur l'objectivité de son texte, conscient d'enrober l'Histoire, soucieux de le faire proprement.

Un gros travail et une belle réussite, de celles qui nous font nous demander s'il y en aura une autre et surtout, quand ?

 

A venir :

Ma Mercedes est plus grosse que la tienne de Nkem NWANKWO

Publié dans Challenge

Commenter cet article

Luna 27/12/2013 11:54

Le ton m'a un peu perturbée au début, mais comme toi, l'histoire m'a rapidement emportée !