L'Affaire Vargas - Fernando Pessoa (Portugal)

Publié le par Mack

http://www.livraddict.com/covers/87/87728/couv48415546.jpg

Challenge Mappemonde.

Participation au challenge Monde livresque.

 

Résumé :

«Mentalement, aucune originalité, aucune imagination, mais une seule et unique chose, celle-là absorbant toute la substance de son âme… Un raisonnement froid et fluide qui parvenait à contourner les aspérités de la réalité en les dessinant, presque involontairement, d’un trait léger.»
La malle de Pessoa ne cesse de livrer des trésors étonnants. Voici que le poète, le dramaturge, le penseur nous apparaît aussi auteur de littérature policière. Duel d’intelligence, L’affaire Vargas est le plus ambitieux de ses textes consacrés à ce genre. Raisonneur presque désincarné, le docteur Quaresma y enquête sur un meurtre lié aux plans d’un sous-marin. Et nous offre un exposé diaboliquement logique sur la psychologie pathologique, qui préoccupait tant Fernando Pessoa.

 

Chronique :

Bon, une totale erreur de casting là. Choisi pour représenter une forme de littérature portugaise dans les différents challenges, je n'aurais pas pu être moins inspirée. Il faut dire que je choisi certains auteurs à l'aveugle? Fernando PESSOA est, à l'origine, un des poètes lusophones les plus célèbres. Je savais peu de choses en prenant L'Affaire Vargas, si ce n'est qu'il s'agissait apparemment d'une nouvelle vaguement policière. Finalement, c'est "vaguement" qui importe car dès l'introduction, j'ai compris que ce serait plus compliqué que prévu. Sachez d'abord que le texte proposé est inachevé. Totalement.

Bref, passons à une espèce d'analyse.

Dans un premier temps, ça parait pas mal. En fait, ça ferait une pièce de théâtre assez sympa. Ce n'est pas écrit comme telle mais le rythme, les entrées et sorties des personnages, ont quelque chose de très théâtral. Malheureusement, ça ne dure pas.

Par la suite, les points négatifs s'accumulent. Très vite, le personnage du Dr. QUARESMA se lance dans un monologue particulièrement déplaisant. Tout d'abord, le style du début du XXème siècle (peut-être desservi par la traduction), les incertitudes dues aux lacunes des manuscrits retrouvés rendent le texte bien souvent abscons. Ajoutons des phrases longues, une ponctuation très présente et parfois anarchique, on obtient un texte malheureusement indigeste.

Défaut supplémentaire, la démonstration du Dr. QUARESMA, censée être le point central de la résolution du récit, est incompréhensible ! Plusieurs raisons à ça. En plus du style, un peu vieilli donc, le bon docteur nous fait étalage d'un traité de criminologie, à coup de typologies incessantes, farfelues, peu claires. De plus, comme je l'ai déjà signalé, le texte est inachevé, reconstitué à partir de fragments épars. On a donc droit à un développement fait de larges répétitions (et encore, l'intro nous indique que beaucoup ont été supprimées !)  et de manques flagrants ! Bref, on ne comprend rien...

J'apprends également en feuilletant le bouquin que cette nouvelle (déjà largement bancale donc !) est apparemment la plus complète de ce qui devair être un recueil de raisonnements (capilotractés ?) du Dr. QUARESMA. Qui a, semble-t-il, été publié ! Autant dire que je ne comprends pas la démarche... Et vu combien de fois cette simple nouvelle a failli me tomber des mains, je suis sure de ne pas me lancer dans la lecture de l'intégrale Quaresma !

Cela dit, Fernando PESSOA est réputé pour ses grands talents de poète, peut-être vaut-il mieux essayer de le découvrir sous cette lumière...

 

Citation :

Dr. QUARESMA :

"Encore heureux que j'aie réussi à faire ma démonstration d'une façon claire, au point, me semble-t-il, de vous avoir convaincu, monsieur le juge."

 

Édition Folio - 2012 - p. 149

A venir :

Taxi de Khaled AL KHAMISSI

Publié dans Challenge

Commenter cet article

vivi potter 07/03/2013 19:48


la démonstration n'a donc pas été réussie! lol je trouve que tu as eu du courage de tout lire! je passserai mon tour sur cet auteur ^^

Mack 08/03/2013 01:02



Pas vraiment nan ! XD J'ai eu tellement de mal à la finir !..


Mais comme je le dis, je ne pense pas que ce soit vraiment un problème d'auteur, peut-être que s'il l'avait terminé ç'aurait été plus clair ! Et puis c'est un poète... ;)