Le Peigne de Cléopâtre - Maria Ernestam (Suède)

Publié le par Mack

http://img.livraddict.com/covers/109/109873/couv26600445.jpgLa nostalgie heureuse d’Amélie Nothomb {RL2013}

Participation au challenge 1% Rentrée littéraire 2013.

 

Résumé :

Mari, Anna et Fredrik, trois amis de longue date, ont monté une société au doux nom du Peigne de Cléopâtre. Leur créneau : résoudre les problèmes des gens. Chacun apporte ses compétences, qui en jardinage, qui en déco d’intérieur ou en comptabilité… et la PME se développe avec succès.
Chacun patauge quelque peu dans sa propre existence, en quête d’identité ou d’âme soeur, et trouve un réconfort non négligeable dans l’idée de venir en aide à autrui.
Jusqu’au jour où une vieille dame se présente avec une étrange requête : elle souhaite que Le peigne de Cléopâtre élimine son mari.
Difficile de résister à un filon qui promet d’être lucratif, et les candidats se bousculent bientôt au portillon.J’ai aimé. Personne ne m’enlèvera ça. Pas même la mer capable tantôt d’engloutir les traces des ravages provoqués par l’homme, tantôt de les recracher — elle a emporté ce que j’avais de plus cher. (...) Je résiste et je me laisse aller, je tergiverse, mais au fond, je sais que tout sera bientôt fini.
Les méfaits des aïeux reviennent nous hanter, dit-on, mais je n’y crois pas. Si des méfaits nous hantent, ce sont les nôtres. »­
Un roman à deux voix sur un secret de famille bien gardé, sur l'amour et le deuil, le pouvoir de la mémoire, et la réconciliation avec le passé.

Mari, Anna et Fredrik, trois amis de longue date, ont monté une société au doux nom du Peigne de Cléopâtre. Leur créneau : résoudre les problèmes des gens. Chacun apporte ses compétences, qui en jardinage, qui en déco d’intérieur ou en comptabilité… et la PME se développe avec succès.
Chacun patauge quelque peu dans sa propre existence, en quête d’identité ou d’âme sœur, et trouve un réconfort non négligeable dans l’idée de venir en aide à autrui.
Jusqu’au jour où une vieille dame se présente avec une étrange requête : elle souhaite que Le peigne de Cléopâtre élimine son mari.
Difficile de résister à un filon qui promet d’être lucratif, et les candidats se bousculent bientôt au portillon.

 

Chronique :

Bon bah, voilà mon premier coup de coeur "adulte" franc de cette rentrée !!

Un peu d'histoire... Maria ERNESTAM a été remarquée en France avec la sortie en 2011 de son roman, Les Oreilles de Buster. A cette époque, je travaillais dans une grande librairie de l'Ouest de la France dans laquelle la responsable littérature était totalement séduite par ce texte. Pour ma part, je n'ai pas été emballée par ce que j'ai entendu (bon, depuis, je dois dire que je vais peut-être me laisser tenter !!). Pourtant, lors de la présentation de rentrée Actes Sud et éditeurs associés de cette année, c'est l'un des romans qui m'a tout de suite fait de l'oeil. Et bien je ne regrette pas ! Je l'ai dévoré et adoré !

Il faut que j'essaie de parler du livre... Déjà, ne vous fiez pas à la couverture ! Ou un peu à ces fourchettes aux dents tordues, comme un indice des difficultés de la vie, des secrets de chacun, des blessures cachées. Mais oubliez le rose ! Ca n'a rien de rose...

Le départ est banal : lorsque l'une d'eux perd son boulot (pour lequel elle a toujours tout donné), 3 amis décident de monter une boîte de "services à la personne". En gros, ils se réunissent pour régler les problèmes des autres. Bien sur, lorsqu'une vieille dame leur demande de tuer son mari ça se complique et c'est le début de quiproquos à répétition.

Mais cette trame apparemment "classique" est terriblement bien menée ! Je ne sais toujours pas si j'ai lu un "roman" (au sens académique et prude du terme) ou un polar... Le suspense est magnifiquement géré, l'humour est là juste quand il faut, les personnages, écorchés vifs, nous cachent tous quelque chose... C'est d'ailleurs là que réside l'une des forces de ce livre : plus on avance, plus on est sur de comprendre, de voir où l'auteure veut nous mener mais chaque événement et chaque personnage est tellement trouble que le dénouement demeure toujours plus surprenant que ce à quoi l'on a pu s'attendre ! Et c'est machiavélique !

Finalement une question demeure après cette lecture : descente aux enfers ou renaissance ?.. Jetez vous dedans !

http://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2013/08/coeurRL2013.png

 

 

    Les Plis de la terre de Anuradha ROY

Publié dans Challenge

Commenter cet article

totorosworld 12/02/2016 08:40

pas un coup de coeur mais j'ai apprécié ma lecture tout de même ^^