Maleficium - Martine Desjardins (Canada)

Publié le par Mack

http://www.livraddict.com/covers/85/85684/couv62733716.jpg

Challenge Mappemonde.

Participation au challenge Monde livresque.

Participation au challenge Destins de femmes.

 

Résumé :

« Pardonnez-leur, mon père, car ils ne savent pas ce qu'ils font ». Pardonnez à ces sept hommes victimes d'étranges maléfices, venus chercher dans le confessionnal une oreille attentive au récit de leur infortune et implorer le salut de leur âme souillée par la curiosité et la faiblesse de la chair. Pardonnez aussi à cette femme calomniée, emmurée dans un cruel silence. Pardonnez enfin à l'homme de Dieu qui a recueilli leurs aveux et brisé le sceau de la confession en les transcrivant dans un ouvrage impie.

 

Chronique :

Bon et bien... C'est très étrange ! XD En fait, ce livre fait partie de ceux qui m'ont attirée à la rentrée 2012 mais ej ne l'ai lu que cette semaine.

En vérité, je ne m'attendais pas du tout à ce que j'ai trouvé. Je pensais lire quelque chose de poétique, teinté d'érotisme mais surtout quelque chose qui, peut-être, m'aurait rappelé le film Se7en de David FINCHER autour des sept péchés capitaux donc. Mais en fait, non. Rapportées par un prêtre (peu scrupuleux ?), nous découvrons les confessions de sept hommes qui auraient subi un maléfice. Chaque récits est construits de la même façon, sans surprise, sans originalité. On se dit donc qu'on ne va pas en voir le bout mais le livre est court donc on s'accroche. Et c'est pas forcément plus mal parce que, même si ce n'est pas non plus transcendant, le huitième et dernier récit a tout de même un côté surprenant !

Bon, en résumé, je crois que trop de religion tue la religion, je sors un peu déçue de ce texte, même si le dépaysement et l'exotisme sont bien présents (du moins au début parce que de narrateur en narrateur, les paysage sont malheureusement les mêmes...) et que l'idée de départ semblait séduisante.


A venir :

? de ...

Publié dans Challenge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc Lef 23/04/2013 08:51


Le titre pouvait me tenter, mais à lire cette chronique, je pense finalement ne pas le lire...

Mack 23/04/2013 22:11



Arf, désolée mais c'est vrai que j'en attendais plus moi aussi... =/