Roland Petit à l'Opéra de Paris (Garnier)

Publié le par Mack

http://france.or.kr/user_upload/News/1485Petit%20-%20cr%20Luciano%20Romano.jpg

 

La Jeune Homme et la Mort, Opéra de Paris, 2010.

 

Et non, toujours pas l'article promis sur Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal, même si j'ai présenté mon exposé la semaine dernière et que mon avis est déjà bien tranché ! Mais ça va venir, ne vous inquiétez pas...

Mais pour vous faire patienter, voili mon "debrief" de ma petite soirée à l'Opéra hier soir.

 

L'Opéra de Paris rend hommage à Roland Petit au travers de 3 pièces ; Le Rendez-vous, Le Loup et Le Jeune Homme et la Mort.

 Bon, au départ, je n'étais pas totalement enthousiasmée par Roland Petit, chorégraphe "contemporain" dans le temps (pas dans la style finalement !). Or, j'ai une préférence pour le classique. Mais j'ai accepté d'y aller avec une amie motivée et surtout, après en avoir entendu beaucoup de bien par certains adeptes du ballet.

 

Et ce fut finalement, une très bonne surprise pour moi !! Le style n'est pas contemporain mais pas vraiment classique. Classique imparfat ? Ou non-académique ? Je ne sais pas vraiment quoi dire. On assiste à un génial mélange des genres.

La première pièce est quasiment un film en noir et blanc, comme un muet dans lequel la musique porte toute l'action. Le Loup fait exploser les couleurs. Et Le Jeune Homme et la Mort laisse totalement sans voix.

Les pas-de-deux sont fabuleux ! Cocasses, espiègles, sensuels, érotiques et tragiques. Entre femmes fatales et hommes soumis. Du grand Art !

Bon, bref, j'ai complètement adhérer et les (même pas) 2h de la soirée sont passées comme une fusée. Génial !


Publié dans Ballet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article