Une Histoire du corps au Moyen Âge - J. Le Goff & N. Truong (France)

Publié le par Mack

http://www.decitre.fr/gi/32/9782867464232FS.gif

 

Participation au Challenge Histoire.

 

Résumé :

Le corps a trop longtemps été oublié par l'histoire et les historiens.
Or, il constitue l'une des dynamiques majeures de l'Occident. De l'abstinence des prêtres aux délices du pays de cocagne, du christianisme au paganisme, du rire au don des larmes dont saint Louis était dépourvu, de la mode vestimentaire aux sports, du célibat à l'amour courtois, d'Héloïse à Abélard jusqu'à saint François, le corps est le siège d'une tension fondamentale. A travers l'étude de la matrice de la modernité qu'est le Moyen Age, Une histoire du corps au Moyen Age aide à la compréhension du monde où nous vivons. 

 

Chronique :

J'avais commencé ce livre au début de l'été, puis je l'ai "abandonné" au profit de lectures moins "sérieuses". Je l'ai repris il y a quelques jours après avoir oublié ma lecture du moment loin de chez moi.

Pourquoi l'avais-je laissé de côté est une bonne question. A vrai dire, comme beaucoup d'essais, ce livre, bien que servi par un vocabulaire très riche, souffre parfois des lourdeurs d'un style "académique". Les phrases sont parfois tellement longues que l'on en oublie le sujet ! La moindre distraction (enfant braillards ou instabilité du terrain dans les transports par exemple !) peut s'avérer fatale pour la compréhension de tout un passage.

Par contre, pour ce qui est du sujet, rien à dire ! Le thème du corps est un grand oublié des recherches historiques, surtout pour ce qui concerne le Moyen Âge de l'Europe occidentale. La société médiévale telle qu'elle est présentée ou enseignée avant le bac est un monde obscure et sur lequel subsiste énormément d'a priori. Ce livre tente, par un large balayage d'images liées au corps, de nous faire revoir nos idées préconçues. J'accorde même une mention spéciale à la dernière partie qui traite des métaphores organicistes au Moyen Âge.

Petit bémol cependant, le format livre de poche, et pas très épais encore, permet bel et bien de dresser un tableau général du statut du corps médiéval mais on regrette parfois que la réflexion sur un thème si passionnant ne soit pas plus poussée !

Donc en résumé ; un livre à lire au calme ou avec une paire de boules Quiès, sur un thème qui attirera tous les fans d'Histoire un peu curieux (quel beau pléonasme !), médiévistes ou non puisque ce n'est par exemple pas du tout mon cas même s'il faut plus le voir comme une très bonne ouverture au sujet que comme une monographie exhaustive.

 

A venir :

Geisha d'Arthur GOLDEN


Publié dans Challenge

Commenter cet article

Touloulou 13/09/2010 11:02



En effet, pour ce genre de livres, le moindre dérangement rend la lecture impossible ! Je connais très mal la période médiévale, donc ce livre me semble très intéressant