Mémoires de porc-épic - Alain Mabanckou (Congo)

Publié le par Mack

http://www.livraddict.com/covers/6/6628/couv64735022.jpgChallenge Mappemonde.

Participation au challenge Monde livresque.

 

Résumé :

Pour tuer ceux qui se dressent sur son chemin, Kibandi fait appel à son double animal : un porc-épic. La petite bête, philosophe, malicieuse, armée de ses redoutables piquants, exécute les souhaits macabres de son maître. Le couple meurtrier sillonne l'Afrique jusqu'au jour où Kibandi rencontre bien plus redoutable que lui...

 

Chronique :

Comme toujours, j'attaque ce livre, primé, avec réticence. A tort. En fait, j'ai finalement découvert un styke surprenant et séduisant. Pour avoir commencer un autre roman de l'auteur, je sais qu'il ne s'agit là que d'une de ses manières d'écrire.

Tout d'abord, je dois avertir quiconque se lancera dans cette lecture d'un point important : j'ai été désarçonnée au départ par l'absence de majuscules et de points dans le récit. En fait, il n'y a pas de phrases délimitées ! C'est totalement perturbant ! Mais on s'y fait très vite finalement car chaque idée tient en un paragraphe, largement et correctement ponctué. Je crois qu'un tel choix nécessite une grande maîtrise de la langue et de sa musicalité. S'agissant de musique et de rythme, le deuxième point fort de ce texte est son importante inspiration de l'oralité africaine. Le petit porc-épic nous conte effectivement son histoire, fatale, en s'appuyant sur les croyances traditionnelles, parfois paranormales, à grands renforts de digressions quotidiennes, familiales. On est conquis par ces images lointaines, un peu exotiques, parfois effrayantes.

A vrai dire, je cale un peu sur ce livre que j'ai beaucoup aimé, qui m'a bercée en fait, totalement emportée. Il faut dire que l'histoire passe au second plan, derrière le style inattendu, alors qu'elle est elle-même assez surprenante. Je ne pense pas qu'on puisse la dire complètement originale (des animaux qui racontent leurs vies c'est, certes, improbable mais pas jamais vu) mais la forme en fait quelque chose d'imprévisible.

Bon, bref, "c'était bien". :D Courez-y !

 

Citation :

[A venir. J'ai pas le livre sous la main là... XD]

 

Édition Pocket - 2007 - p. ...

A venir :

? de ...

Publié dans Challenge

Commenter cet article