Une année chez les Français - Fouad Laroui (Maroc)

Publié le par Mack

http://medias.sauramps.com/media/catalog/product/cache/1/image/x500/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/i/658/9782266218658_1_75.jpg

Challenge Mappemonde.

Participation au challenge Monde livresque.

 

Résumé :

C'est en 1970 que le ciel tombe sur la tête de Medhi Khatib. Ébloui par l'intelligence et la boulimie de lecture de son jeune élève, son instituteur s'est battu comme un lion pour lui obtenir une bourse d'interne dans le prestigieux lycée Lyautey de Casablanca, réservé aux enfants des hauts fonctionnaires français et des familles les plus influentes du régime marocain.

Medhi a passé ses dix premières années au pied de l'Atlas. Pauvre, libre, heureux, choyé par une mère imprégnée de culture ancestrale et par un père qui rêve pour son pays d'un avenir démocratique et moderne, il n'envisageait rien d'autre que de continuer à jouir de l'existence et de se repaître de ces livres merveilleux dont l'abreuvait son instituteur.
Du jour où l'un de ses oncles l'abandonne à l'entrée du lycée Lyautey, en lui fourrant dans les bras une paire de dindons qu'il est censé offrir au responsable de l'établissement, la vie de Medhi change de dimension.

 

Chronique :

Une pépite ! Oui, bon, ce n'est peut-être pas particulièreent "vendeur" de commencer sa critique par la fin mais peu importe : Ce livre est l'un de mes coups de coeur de 2010.

Encore un livre que j'ai regardé, feuilleté, tripatouillé un certain temps avant de l'acheter mais j'ai sauté sur la parution poche ! Et je l'ai aimé immédiatement...

L'écriture, l'histoire, l'Histoire aussi et cette part d'autobiographie qui affleure, un délice ! On se laisse (em)porter par la voix de ce petit garçon, loin de chez lui, perdu dans un monde totalement étranger et qui compense son malaise par une imagination sans borne.

En fait, je suis un peu muette face à cet article... J'ai gardé de ma lecture le souvenir d'un moment magique, réaliste, réelle, juste dans les sentiments. On joue sur bien des cordes. De la fierté à la honte, de l'abandon à la surprotection, de l'imagination à la colre... Un microcosme d'humanité dans un pays qui se contruit, cosmopolite.

En résumé, une merveilleuse découverte, j'ai hâte de pouvoir retrouver la plume de Fouad LAROUI...

 

A venir :

HHhH de Laurent BINET

Publié dans Challenge

Commenter cet article